pub-cergy-pontoise-web

Le Ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, s’est rendu lundi à la Mission locale de Cergy, puis chez Arconic Fastening System pour rencontrer le personnel, échanger avec des jeunes épaulés par la structure puis avec les représentants patronaux et notamment Olivier Boudara, directeur général de l’entreprise. Accompagné par une délégation d’élus parmi lesquels Aurélien Taché, député de la 10e circonscription du Val d’Oise, le ministre a présenté le dispositif des emplois francs, qui sera effectif dès le 2 avril dans les quartiers prioritaires de la ville dont Cergy (9 quartiers concernés) et a pour objectif de lutter contre les discriminations à l’embauche liées entre autre aux lieux de résidences.

Un temps d’échanges très riche organisé à la mission locale avec le ministre a permis aux jeunes de témoigner et d’exprimer à tour de rôle leur parcours, leurs attentes, leurs aspirations et leurs difficultés. Le ministre s’est ensuite rendu chez Arconic Fastening System (ingénierie aérospatiale), accueilli par Olivier Boudara, pour évoquer ce nouveau dispositif côté entreprise, qui permettra à l’employeur de bénéficier d’une aide financière de 5000 euros par an pendant trois an (pour une embauche en CDI). Les conditions : recruter une personne, domiciliée dans un quartier prioritaires et inscrite à Pole Emploi, sans restriction d’âge, une belle avancée. Place aussi à la simplification avec un dispositif lisible pour les entreprises.
“Nous avons accueilli une large délégation : élus, députés, préfet, CCI, représentants d’associations, MEVO, CPME…, explique le directeur d’Arconic, pour parler de l’insertion au sens large et de notre perception quant à cette nouvelle mesure. Cette incitation peut donner un coup de pouce, apporter un avantage concurrentiel. Il est intéressant que les candidats qui peuvent en bénéficier le mette en avant lors de l’entretien. D’autant que les entreprises connaissent souvent assez mal les dispositifs existants. Cela peut aussi faire raisonner la fibre RSE des entreprises, leur ouvrir les yeux sur certaines sujets. Les groupements d‘entreprise ont eux aussi un rôle à jouer pour faire passer ce messages et informer.”