pub-cergy-pontoise-web

L’université francilienne des entreprises s’est déroulée le 29 juin dernier, à Argenteuil, salle Jean Vilar. La rencontre était chapotée par la CPME Ile-de-France sur le thème “Réussir ensemble”. Après avoir organisé plusieurs « universités » à l’échelle du département, la CPME 95 a coordonné cette première édition régionale, qui a mis à l’honneur les réseaux, le networking, les organisations associatives, les partenaires et les groupements d’entreprises, qu’elle considère comme de véritables opportunités de coopération. Quelque 600 entrepreneurs franciliens ont répondu positivement à l’invitation de Pierre Kuchly, Président de la CPME Ile-de-France.

Cette journée a été ponctuée de conférences portant sur des thèmes centraux : international, RSE, RH, numérique, entrepreunariat au féminin, marchés publics, mandats… « Cette manifestation est l’occasion d’échanger autour des bonnes pratiques, de réfléchir ensemble, de rassembler des entrepreneurs responsables, impliqués dans la cité, engagés sur un territoire, souligne Bernard Cohen Hadad, président de la CPME Paris. Ici, se mélangent des entreprises de toutes tailles, issues de tous les secteurs. Les départements franciliens, bien que pour certains éloignés, sont tous tirés par la dynamique de la région capitale (travaux du Grand Paris et ses enjeux), et se rejoignent sur de nombreux thèmes comme la mobilité, et la relation à l’emploi. Il y a une volonté de débattre, de dialoguer autour de tous ces changements majeurs, de bouger. »   

Sentiment partagé du côté des Hauts de Seine, avec la présidente Isabelle Lajeunie, qui a encouragé ses adhérents à participer pour se fédérer à l’échelle régionale et animait une table ronde sur les marchés publics. « C’est un sujet que je connais bien puisque j’accompagne dans le cadre de mon activité les entreprises à la réponse au marché public. Je veux les inciter à se lancer : décrocher ce type de marché peut offrir une visibilité sur plusieurs années ! Les PME ne doivent pas être frileuses, elles peuvent se faire aider, le fonctionnement s’est amélioré et il existe de vraies opportunités pour les petites entreprises. Il est important de changer d’état d’esprit, de saisir les opportunités et d’investir sur l’avenir. »

Cloturée par François Asselin, président nationale, la manifestation devrait être amenée à tourner dès l’année prochaine dans les différents départements afin de couvrir tous les territoires franciliens.