GA SMART BUILDING livre l’immeuble de bureaux « Gymnote I » à Cergy

GA SMART BUILDING livre l’immeuble de bureaux « Gymnote I » à Cergy

GA SMART BUILDING vient de livrer le premier bâtiment de l’ensemble immobilier Gymnote, développé en étroite collaboration avec la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise et Cergy-Pontoise Aménagement. Cet ensemble mixte de 11 000 m2 est composé d’un bâtiment de bureaux à destination de Ramsay Santé ainsi que d’une résidence étudiante pour le compte du Groupe Kley. Imaginé par l’agence d’architectes Reichen & Robert, il constitue un signal architectural fort en entrée de ville. 

L’immeuble de bureaux « Gymnote I », d’une surface de 6 000 m2 sur 9 niveaux est destiné à accueillir les collaborateurs de Ramsay Santé. Le bâtiment propose une façade originale et cinétique, habillée de lames métalliques. Les espaces de travail, pensés pour être flexibles et évolutifs, sont livrés prêts à l’emploi avec le mobilier et peuvent d’ores-et- déjà accueillir les équipes. L’offre est complétée d’une salle de fitness avec vestiaires et douches ; d’espaces de détente et de coworking ; ainsi qu’une terrasse de 100 m2 plein sud au dernier étage et des balcons accessibles à tous les niveaux. 

« Dans les circonstances actuelles, nous sommes très fiers de livrer aujourd’hui ce nouveau bâtiment. Le chantier avait été arrêté quelques jours avant sa livraison initialement prévue fin mars. Nous avons mis beaucoup d’énergie pour pouvoir le livrer le plus rapidement possible à la sortie du confinement et permettre à son utilisateur, Ramsay Santé, d’y installer ses équipes », précise Frédéric Celdran, Directeur-Général Pôle Promotion et Services de GA Smart Building. 

Réalisé en FullBIM – la maquette numérique 3D développée par GA Smart Building qui permet de suivre en temps réel les évolutions du chantier – le bâtiment est également piloté par GAPÉO®, le système de pilotage et de monitoring des consommations développé par GA. Une technologie qui optimise la performance énergétique du bâtiment tout en améliorant le confort de l’utilisateur. L’immeuble de bureaux « Gymnote I » fait ainsi partie des bâtiments pilotes visant la labellisation OsmoZ pour la qualité d’usage et le confort sur le lieu de travail tout en visant la certification HQE® Bâtiment Durable niveau « Très Performant ». 

Qui est Ramsay Santé ?

Après le rachat du groupe Capio en 2018, Ramsay Santé est devenu l’un des leaders européens de l’hospitalisation privée et des soins primaires. Le groupe compte aujourd’hui 36 000 salariés et travaille avec près de 8 600 praticiens libéraux. Présent dans 6 pays, la France, la Suède, la Norvège, le Danemark, l’Allemagne et l’Italie, le groupe soigne plus de 7 millions de patients par an dans ses 350 établissements.
En hospitalisation, Ramsay Santé propose la quasi-totalité des prises en charges médicales et chirurgicales dans trois métiers : Médecine-Chirurgie-Obstétrique (MCO), Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) et Santé Mentale. Partout où il est présent, le groupe participe aux missions de service public de santé et au maillage sanitaire du territoire, comme en Suède où le groupe dispose de plus d’une centaine de maisons de santé de proximité. La qualité et la sécurité des soins est la priorité du groupe dans tous les pays où il opère. C’est pourquoi le groupe est aujourd’hui l’une des références en matière de médecine moderne, tout particulièrement en matière de chirurgie ambulatoire et de récupération rapide après chirurgie.
Le groupe investit également tous les ans plus de 200 millions d’€ dans ses établissements que ce soit dans les nouvelles technologies chirurgicales, d’imagerie, la construction et la modernisation d’établissements… Il innove aussi au service des patients avec de nouveaux outils digitaux ou encore en faisant évoluer ses organisations pour une meilleure efficacité de la prise en charge. 

Les Meules Bleues à nouveau au rendez-vous le vendredi 17 juillet  

Les Meules Bleues à nouveau au rendez-vous le vendredi 17 juillet  

Pour la quatrième année consécutive, les dirigeants valdoisiens et leurs collaborateurs se préparent à vivre une journée exceptionnelle, un casque rose vissé sur la tête, une cape bleue flottant dans le dos, pour sillonner sur leur meule les routes du Val d’Oise à vive allure, le temps d’un parcours qui partira de Saint-Ouen l’aumône, passera cette année par Méry-sur-Oise puis l’Isle Adam. Cette année, venez rejoindre le convoi pour vivre un moment de partage et de franche rigolade. 

Après les mois compliqués que nous venons de vivre, les meules bleues attendent nombreux les dirigeants et leurs collaborateurs, en quête d’un moment d’évasion sur les routes du département. L’événement, né en Vendée, a été décliné dans le département par Frédéric Anfray, à la tête du groupe AGP (Cergy-Pontoise), avec l’appui de Virginie Paviot, présidente du Club ACE, éditrice de Contact Entreprises et de Laurent Pillard (Lena Conseil). Il est soutenu et relayé par plusieurs organisations professionnelles (La CPME, la FFB, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers ou encore BNI Hermes…).

Cette course rétro et décalée sur des mobylettes emblématiques des années 60 / 70, compte de nombreux fidèles, qui répondent présents depuis la première édition, applaudis et encouragés tout au long des différentes étapes du parcours par les promeneurs étonnés.

Les Meules bleues permettent de vivre une expérience conviviale, drôle et unique, de renforcer les relations avec les collaborateurs, de se rencontrer entre salariés, chefs d’entreprises de TPE – PME ou de grands groupes, mais aussi des collectivités. Cet événement anti-morosité est aussi l’occasion de sortir la tête du quotidien, de montrer au grand public que les patrons sont dynamiques, engagés, mobilisés et bien décidés à ne pas se prendre au sérieux le temps d’une journée.

Inscription : https://www.weezevent.com/rallye-meule-bleue

Contact et renseignements : 👉🏼 Pour plus d’infos : vpaviot@mfpromotion.fr ou lp@lenaconseil.com

 L’Île-de-France lance un service collaboratif dédié aux transports

 L’Île-de-France lance un service collaboratif dédié aux transports

Ce service a vocation à lisser les heures de pointe dans les transports en commun.Le retour de notre société à un fonctionnement normal doit bénéficier des enseignements de la crise, pendant laquelle un grand nombre d’entreprises franciliennes a dû apprendre à travailler autrement. Il faut désormais basculer de manière pérenne dans la gestion intelligente des déplacements, qui apporte à la fois de la souplesse aux salariés, des économies de gestion aux entreprises et qui limite la saturation des réseaux de transports aux heures de pointe pour une amélioration de la qualité de vie de toutes et tous.

La Région Ile-de-France, en partenariat avec Île-de-France Mobilités, Paris La Défense, Grand Paris Sud, Plaine Commune, la RATP et Transilien SNCF, lancent un service collaboratif, Lissage des Heures de pointe @SmartWork, pour accompagner les franciliens, les entreprises et les territoires à gérer au mieux les déplacements domicile/travail.

https://smartwork.smartidf.services/lissageheurespointe

Ce smart service permet aux franciliens d’accéder à des informations, des fiches pratiques, des documents pédagogiques, des vidéos pour leur apporter les réponses sur les principales mesures à adopter : télétravail, horaires décalés et mobilités alternatives aux transports en commun ou au véhicule individuel.

Au travers de témoignages, d’actions concrètes, et de bonnes pratiques mises en place par les employeurs, les transporteurs ou les territoires de la démarche, il inspirera les usagers des transports dans la gestion vertueuse de leurs déplacements professionnels quotidiens.

Cette démarche s’inspire d’une première expérimentation du lissage des heures de pointe initiée par la Région en 2018, avec une première charte signée sur le territoire de Paris La Défense, qui rassemble les entreprises, les opérateurs de transport et le territoire. Elle avait été étendue dans un second temps aux territoires de Grand Paris Sud et de Plaine Commune.

Jonathan Mihy à la tête de Diampack

Jonathan Mihy à la tête de Diampack

Le créateur de MR Cartonnage Numérique, société spécialisée dans la réalisation de maquettes et dans l’impression numérique de petites, moyennes et grandes séries de packaging secondaire, intégrée au groupe DIAM depuis septembre 2017, vient de prendre la responsabilité globale de Diampack (la « branche » packaging du groupe Diam). L’objectif Diampack est de devenir l’un des acteurs majeurs du packaging secondaire premium.

Principalement dédié aux acteurs de la beauté et aux alcooliers ce pôle packaging s’organise autour de  :

pastedGraphic.png MR et ses trois business units complémentaires : MR Artworks, studio d’exécution graphique intégré, MR Mock-Up Lab, spécialiste des maquettes industrielles et micro-séries, et MR Factory, l’unité production haute-qualité en mode agile pour les plus grandes séries. 

pastedGraphic.png Norline Atelier, le spécialiste des coffrets complexes et haut de gamme made in France, de la mallette de démo du commercial (les marmottes), aux coffrets vente, en passant par les packs formation. 

pastedGraphic.png Diam Asia Thailand, l’entité qui concentre les savoir-faire intégrés, et les centres de fabrication. Diam Asia Thailand est spécialiste des coffrets complexes de luxe en grandes séries, notamment ceux qui nécessitent un important travail manuel, des mélanges de matières (métal, bois, marqueterie, cuir…).

Comme l’explique Emballages Magazine, un changement hiérarchique qui s’opère aujourd’hui. Cette nomination promet un plus grand rapprochement entre les trois entités de la division pour davantage de possibilités de projets. Ce mix de savoir-faire lui va permettre d’aborder facilement le multi-matériau et la complexité. Aussi, les activités de trading sont mises de côté afin de favoriser les savoir-faire propres à MR, Norline et Diam Asia Thailand. Si les spiritueux et la beauté restent les domaines phare de DiamPack, un travail particulier est mené sur les coffrets spéciaux réalisés pour les influenceurs. Dans sa croissance, DiamPack s’appuiera également sur la présence internationale du groupe Diam, qui possède notamment des bureaux à New York (États-Unis), Singapour, Dubaï (Émirats arabes unis) ou Milan (Italie).

Les entreprises du Val d’Oise ouvriront leurs portes le 24 septembre

Les entreprises du Val d’Oise ouvriront leurs portes le 24 septembre

Rendez-vous fin septembre avec #95OuvremoiTaBoite, une opération qui permet aux Valdoisiens de découvrir les entreprises inspirantes et engagées du département, leurs valeurs et les opportunités qu’elles peuvent offrir, à travers des visites et des portes ouvertes.

Dans ce contexte particulier, la Préfecture du Val d’Oise et la DIRECCTE organiseront la 3e édition de #95OuvremoiTaBoite, journée de valorisation du patrimoine économique et du capital humain des entreprises du Val d’Oise, le 24 septembre 2020. Une journée exceptionnelle, créatrice de richesses pour le territoire, de valeurs pour les entreprises, de liens et d’opportunités.

Lors des deux premières éditions en 2018 et 2019, une centaine d’entreprises de toutes tailles et tous secteurs d’activités avaient accueilli plus d’un millier de visiteurs. Pour cette 3e édition, les dirigeants attendent de nombreux visiteurs pour leur faire découvrir leur activité, échanger avec les salariés, découvrir la richesse des savoir-faire, élargir son réseau de contacts ou encore se créer des opportunités. 

Christelle Kissane, nouvelle directrice générale de la Caf du Val d’Oise 

Christelle Kissane, nouvelle directrice générale de la Caf du Val d’Oise 

Sur proposition de Vincent Mazauric, Directeur général de la Cnaf, le Conseil d’administration de la Caf du Val d’Oise a validé à l’unanimité, la désignation de Madame Christelle Kissane en qualité de Directrice générale, à compter du 1er juillet 2020. Christelle Kissane succède aujourd’hui à Pascal Delaplace et à l’intérim de Sylvie Vallée-Lacouture. 

Christelle Kissane exerçait auparavant la fonction de directrice générale de la Caf de l’Allier. L’équipe de direction de la Caf du Val d’Oise est également composée de Sylvie Vallée- Lacouture, directrice adjointe en charge de l’action sociale, Samir Kadi, directeur des prestations familiales, Nicolas Navarro, directeur comptable et financier, Éric Chauvet, secrétaire général et Agathe Schmitt, sous-directrice logistique. 

La Caf du Val d’Oise compte au 31 décembre 2019, 245 112 allocataires et couvre 698 594 personnes (conjoint, enfant, personne à charge). Elle a versé en 2019, 1,5 milliard d’euros de prestations légales et 138,3 millions d’euros de prestations et subventions d’action sociale. Elle a déployé durant la crise sanitaire des aides exceptionnelles pour les familles les plus démunies, mais aussi à destination des structures pour maintenir leur activité ou encore l’aide aux vacances exceptionnelle « premières lignes ».

Christelle Kissane poursuivra la mise en œuvre du projet d’évolution de l’organisme qui a pour ambition de confirmer la place de la Caf comme un acteur de référence du Val d’Oise en matière d’investissement social, connu et reconnu par ses publics externes et internes. 

L’objectif prioritaire de la Caf du Val d’Oise est de développer des offres adaptées aux besoins des familles allocataires du département afin de leur garantir l’accès aux droits et services et de les servir avec la réactivité et la qualité qu’elles sont en droit d’attendre. 

Christelle Kissane et ses équipes s’appuieront également sur le réseau partenarial val d’oisien (collectivités, associations…) riche et dynamique, que la Caf accompagne dans la déclinaison des politiques publiques relatives à l’enfance, la petite enfance, la jeunesse, le handicap, le logement. Les conventions territoriales globales, en cours de déploiement, constituent un outil qui permet de rapprocher les nombreux projets de développement aux besoins exprimés sur les territoires.