Hommage à Gérard Claudel, fondateur du Parc naturel régional du Vexin

Hommage à Gérard Claudel, fondateur du Parc naturel régional du Vexin

Ancien maire d’Ennery et figure emblématique du Vexin, Gérard Claudel est décédé le 25 mars dernier, à l’âge de 96 ans. De nombreux élus et Valdosiens ont rendu hommage à l’ancien maire d’Ennery et président du Parc naturel régional du Vexin français, qui a investi 35 ans de sa vie au Conseil général, 16 ans à la présidence des Maires du Val d’Oise et 48 ans à la ville d’Ennery, de 1960 à 2008.

Agriculteur de profession, Gérard Claudel s’était lancé en politique dès le début des années soixante. Connu pour son franc parler, ce cultivateur, à la taille et la carrure impressionnante, était devenu en 1976 conseiller général du canton de la Vallée du Sausseron jusqu’en 2008 et a été l’un des instigateurs de la création du Parc naturel régional du Vexin français en 1995, qu’il a présidé jusqu’en 2011. Très attaché à ce territoire rural du Val-d’Oise, Gérard Claudel était un vrai défenseur du Vexin français. Il avait su savamment préserver les atouts de ce territoire tout en le développant sans le dénaturer, faisant bloc face à l’urbanisation galopante de l’ex-Ville nouvelle.

Friches industrielles : bientôt dans Contact Entreprises…

Friches industrielles : bientôt dans Contact Entreprises…

Le prochain numéro de Contact Entreprises est en préparation, avec un dossier sur les friches et sites industriels sur le département : quel devenir pour ces terrains ou anciens bâtiments abandonnés, suite à l’arrêt des activités qui y étaient exercées ? comment leur donner une seconde vie alors que la dépollution et la viabilisation de ce type de terrains engendre souvent un coût important pour la collectivité… ? En attendant d’en découvrir davantage, extrait d’un article tiré de notre précédent numéro de février – mars.

Conseil Départemental : des investissements en hausse en 2021

Conseil Départemental : des investissements en hausse en 2021

Les élus du Département réunis le 26 mars dernier en assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont voté le budget primitif 2021 du Conseil départemental à hauteur de 1,5 milliard d’euros. « Les finances départementales sont impactées par la crise sanitaire que nous vivons tous : augmentation des dépenses sociales, dépenses exceptionnelles d’équipements sanitaires et plan départemental de relance. Fort de sa gestion rigoureuse depuis 2011, le Conseil départemental a su maintenir sa trajectoire en mobilisant ses ressources pour soutenir les entreprises, les associations, les étudiants et les Valdoisiens lourdement touchés par la crise. En 2021, pour participer à la relance économique et préparer l’avenir de notre territoire, le Conseil départemental augmente ses investissements de 12,8% pour atteindre les 193 millions d’euros. Chef de file de l’action sociale, le Conseil départemental consacre un budget à la solidarité de 683 millions d’euros en augmentation de près de 50 millions d’euros pour répondre aux difficultés des plus fragiles dans la crise. Protéger, accompagner et investir sont mes trois mots d’ordre pour définir l’action du Département avec les élus sur l’ensemble du territoire en 2021 », a souligné Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

La solidarité représente 58,4 % des dépenses réelles de fonctionnement de la collectivité. Pour protéger et accompagner les plus fragiles, le Conseil départemental consacre 683,6 millions d’euros à son action sociale destinée aux personnes en situation de handicap, aux personnes âgées, à la petite enfance et à l’aide sociale à l’enfance. S’agissant du Revenu de solidarité active, le budget est en augmentation de près de +30% depuis 2019 pour faire face aux conséquences économiques de la crise de la Covid19 et accompagner les bénéficiaires vers le retour à l’emploi. Malgré la crise sociale exceptionnelle, l’Etat continue de se désengager sur le RSA ; il compensait 80% de la dépense du RSA en 2004 en Val d’Oise, contre seulement 35% en 2021.

Encore récemment, la gestion budgétaire du Conseil départemental a été reconnue par l’agence de notation Fitch Ratings qui a confirmé la note AA-, perspective stable. Cette année, les Conseils départementaux perdront la totalité de leur autonomie fiscale (taxe foncière transférée aux communes) compensée par une part de TVA, sans pouvoir de taux.

Un investissement exceptionnel

Le Conseil départemental lance un programme exceptionnel d’investissement de 193,6 millions d’euros en 2021, du jamais vu depuis dix ans. Parmi les grands projets cette année, les constructions de deux collèges et de l’extension du centre de hautes performances sportives du Val d’Oise (CDFAS) seront lancées, et la nouvelle maison départementale de l’enfance sera ouverte à la rentrée de septembre. Le Conseil départemental consacre également un budget dédié aux aménagements de voirie (sécurité, entretien, pistes cyclables, réaménagement, études…) en augmentation de +18% à hauteur de 56,9 millions d’euros. 5 millions d’euros sont consacrés au développement des itinéraires cyclables dans le cadre du plan Vélo en Val d’Oise lancé fin 2019. Les pompiers du Val d’Oise, en première ligne dans la crise Covid19 depuis un an, bénéficieront de 5 millions d’euros d’investissement cette année (45 millions d’euros sur 2018-2023). Enfin, le Conseil département maintient son aide à l’investissement des communes à hauteur de 25 millions d’euros.

Laurent Pillard, nouveau président de la CPME 95

Laurent Pillard, nouveau président de la CPME 95

Laurent Pillard, nouveau président de la CPME 95

Laurent Pillard a été élu président de la CPME 95, pour un mandat de trois ans, lors du Conseil d’Administration qui s’est tenu ce jeudi 25 mars. « Je ne suis pas le patron d’une multinationale à l’international, je ne suis pas un capitaine d’industrie… cependant, il y a 26 ans, je décidais, sans le savoir, que mon seul métier serait celui de chef d’entreprise ! » Comme il le souligne, Laurent Pillard s’est très vite engagé en tant qu’adhérent du SNPMI devenu CGPME puis CPME en tant que vice-président Services puis vice-président Communication. Engagé au sein d’Initiactive 95 auprès des créateurs, le dirigeant a également été responsable de l’antenne 60 000 rebonds Val d’Oise, qui aide les chefs d’entreprise ayant déposé le bilan à se reconstruire. Succédant à André Rouet à la présidence de la CPME 95, son rôle sera de faire entendre la voix du syndicat auprès des différentes instances politico-économiques et au travers des multiples commissions départementales, régionales et nationales.

Cap sur 2021 et 2022

Au cours de cette mandature, Laurent Pillard entend poursuivre la dynamique initiée depuis quelques années par ses prédécesseurs, en proposant de nouveaux formats d’animation et d’échanges. Il souhaite relancer le nombre de nouveaux adhérents, en recrutant un collaborateur dédié à ce développement. « Nous devons également nous ouvrir et proposer des actions et des projets à de plus grandes entreprises, pour qu’elles se retrouvent dans les valeurs de la CPME. » A ses côtés, l’équipe élue a été largement renouvelée : Michel STALLIVIERI (Trésorier), Corinne LE MOAL (Secrétaire), Denis SILIO (Vice-Président Artisanat), Thierry POIGNANT (Vice-Président Commerce), Vincent BOSCH (Vice-Président Industrie) et Virginie PAVIOT (Vice-présidente Services).

A propos de Laurent Pillard :

Laurent Pillard dirige plusieurs sociétés : Lena Conseil (organisme de formation), l’agence 46 (impression numérique), Chef (école hôtelière), qui regroupent une dizaine de personnes. Le dirigeant vient de reprendre l’ancien site de la Bouverie 2, qui accueillait le restaurant interentreprises des Béthunes, à Saint Ouen l’Aumône, pour y installer les équipes et dispenser ses formations, au sein d’un bâtiment entièrement rénové.

A propos de la CPME 95 

Aider, accompagner, défendre, informer, soutenir : la CPME est l’organisation patronale interprofessionnelle qui assure la représentation et la défense des intérêts des TPE/PME et de leurs dirigeants. Géré par des entrepreneurs locaux pour les entrepreneurs locaux, ce groupement convivial vise à favoriser l’entraide entre pairs et le développement de synergie. Il rassemble près de 350 entreprises de tous secteurs d’activité, implantées sur le département. La CPME 95 contribue activement à rompre l’isolement du dirigeant en partageant les problématiques rencontrées avec d’autres dirigeants et facilite la relation avec les acteurs et les institutions du territoire. Grâce à l’investissement bénévole des adhérents, la CPME Val d’Oise occupe de nombreux mandats patronaux (Conseil de Prud’hommes, CMA, CCI, CAF, CPAM, RSI, URSSAF, Pôle emploi…) qui sont autant de leviers pour favoriser le développement des entreprises.

Contact CPME 95 : contact@cpme95.fr – Tél. : 01 34 30 05 76 – www.cpme95.fr

Une quinzaine d’emplois à pourvoir chez Ramsay Santé à Cergy

Une quinzaine d’emplois à pourvoir chez Ramsay Santé à Cergy

Ramsay Santé regroupe depuis moins d’un an, dans son nouvel immeuble à Cergy, les activités de comptabilité et d’administration du personnel, de son siège et de ses établissements. Le groupe recrute actuellement une quinzaine de personnes (gestionnaire de paie, gestionnaire formation, comptabilité…).

Avec 36 000 collaborateurs, Ramsey Santé est l’un des leaders européens de la prise en charge globale du patient et un recruteur majeur de la santé en France. Les services administratifs sont installés à Cergy depuis janvier 2018. La nouvelle plateforme du numéro un de l’hospitalisation privée en France, dédiée aux RH et à la comptabilité, est opérationnelle depuis juin 2020. Près de 250 recrutements ont déjà été réalisés et les embauches se poursuivent (gestionnaire de paie, gestionnaires de formation, comptable général, comptable fournisseur, comptable client).

Le bâtiment flambant neuf de 6 000 m² offre des conditions de travail optimale et compte 9 niveaux, avec une façade originale et cinétique, habillée de lames métalliques. Les espaces de travail sont pensés pour être flexibles et évolutifs.

Envoi des candidatures : s.moreau@ramsaygds.fr et c.nicole@ramseygds.fr

https://ramsaygds.fr/nos-offres-demploi

Portrait : UUDS pilote un transfert de technologie anti-COVID

Portrait : UUDS pilote un transfert de technologie anti-COVID

Alors que l’Etat mise sur la relance industrielle pour faire repartir l’économie, Contact Entreprises a consacré son dernier numéro aux entreprises qui investissent, avec un portrait à l’entreprise UUDS, créée en 1981 par Gilles Nègre, qui s’est fait un nom dans le domaine aéronautique. Forte d’un actionnariat 100 % français, cette société familiale de 320 personnes, labellisée PM’UP industrie, couvre un très large spectre d’activités. Spécialisée dans les interventions chimiques sur avions, la bio-décontamination des aéronefs et l’aménagement intérieur des cabines, la société opère actuellement un transfert de technologie, de l’aéronautique vers d’autres secteurs tels que les transports publics. UUDS déploie désormais ses solutions de désinfection, historiquement destinées aux compagnies aériennes, au sein des rames de RER et du métro parisien pour le compte de la RATP. De nouvelles perspectives prometteuses pour cette entreprise innovante, qui réalise déjà 50% de son chiffre d’affaires à l’export.

Pour accéder à l’article : https://www.contact-entreprises.net/wp-content/uploads/2021/03/Contact169UUDS.pdf

Pour accéder à l’intégralité du magazine : https://www.contact-entreprises.net/wp-content/uploads/2021/03/Contact169v9.03.pdf?fbclid=IwAR38HAPad8nEhCJQH7oUVkR7MANatEeIXuMg-CFAwGKwFqi28wUvhVszHW4