Repex Floor se relance avec Philippe Ecran  

Repex Floor se relance avec Philippe Ecran  

Le nouveau point de vente Repex Floor à Argenteuil a officiellement débuté son activité le 18 janvier dernier. Cette marque industrielle française, seul fabricant français de ponceuses (pour les professionnels, parqueteurs, menuisiers, mais aussi spécialistes des sols décoratifs en résine, en béton ou en pierre…) fêtera ses 75 ans en juin 2021. Philippe Ecran, son repreneur, a fait le pari audacieux, il y a deux ans de reprendre et relancer cette entreprise. Fort de son expertise au sein du groupe Sitour à Argenteuil, au sein duquel il a passé plus de 25 ans (6 M€ en 1992, 41 M€ en 2017), il met tout en place pour redonner ses lettres de noblesse à cette belle PME, réputée pour la robustesse et l’efficacité de ses machines.

« Cela a toujours été dans un coin de ma tête : avoir l’opportunité de relancer une vieille marque française, prouver qu’il est possible de conduire une activité de fabrication industrielle en France, et développer l’export de produits « Made in France ». Philippe Ecran s’appuie sur des produits de grande qualité, « du gros matériel, très lourd, très fiable, qui s’adresse à des utilisateurs aguerris, pour intervenir en terrain compliqué, longtemps et à haute vitesse ! ». Depuis sa reprise en 2019, REPEX FLOOR reprend le chemin de la croissance (+ 16 % en 2019, avec + 300 % à l’export), une croissance qui s’est poursuivie en 2020 malgré le COVID et trois mois à – 50 %. Repex concurrence aujourd’hui deux autres marques européennes (un fabricant Allemand et leader Suédois) face auxquelles tire son épingle du jeu en affichant la plus large gamme d’application du marché.

Philippe Ecran développe aujourd’hui le maillage territorial : les ventes en France se faisaient jusqu’ici à partir du seul point de vente de Bonneuil-sur-Marne (94), et de quelques revendeurs historiques en province. Le développement passe désormais par une intensification des investissements en R&D et la construction d’un réseau de nouvelles agences en France, comme celle d’Argenteuil, situé au 17 de la rue Jean Poulmarch, dans le Parc d’Activités du Val d’Argent, avant de se développer en province dans le nord puis en Bretagne. Le concept installé au Comptoir de Bonneuil y est dupliqué : vente de machines, mais aussi service après-vente, réparation toutes marques et enfin, vente de consommables (vernis et abrasifs).

Côté intrenational, les ventes à l’export se font par l’intermédiaire d’un réseau d’importateurs, construit ces derniers mois principalement à travers le nord de l’Europe, le Benelux, l’Allemagne, la Scandinavie, le Royaume Uni, la Pologne, mais aussi le Portugal. Philippe Ecran ambitionne de doubler la taille de l’entreprise d’ici 3 à 4 ans. « Je duplique une recette qui marche en terme de stratégique de développement,

www.repex.fr

Authentique-CBD lance des huiles au « cannabis légal » !

Authentique-CBD lance des huiles au « cannabis légal » !

Authentique-CBD (Pontoise) lance des huiles au « cannabis légal », 100% bio et de qualité premium, pour démocratiser les multiples vertus « bien-être & soins » de cette plante puissante. Le chanvre est une plante ancestrale utilisée depuis toujours par l’homme pour ses nombreuses vertus. La médecine moderne s’intéresse notamment à une famille de molécules spécifiques : les cannabinoïdes, qui aide à lutter contre le stress, l’anxiété et la dépression ; trouver le sommeil plus facilement, se relaxer ; aider les muscles à récupérer après la pratique sportive ; soulager les douleurs chroniques (rhumatismes tels que arthrose, endométriose, fibromyalgie) ; aider l’organisme à mieux réguler l’appétit ; soulager les problèmes de peau, et notamment les problèmes de peau sèche, d’eczéma et de psoriasis.

Benjamin et Alexandre sont des amis de toujours qui nourrissent depuis longtemps le même rêve : fonder une société riche de sens qui pourra un jour changer le monde. Ils ont donc fondé Authentique-CBD pour permettre à chaque personne d’améliorer son quotidien grâce à des produits 100% naturels.

Serial-entrepreneur, Benjamin est le fondateur d’une grande chaîne de salles de sport mais aussi d’une marque de compléments alimentaires. Il est très attaché au choix des produits et aux bienfaits pour la santé. En tant que dirigeant de clubs de fitness, il a pu constater que beaucoup de sportifs souffraient de douleurs post entrainement mais également que de plus en plus de personnes étaient sujet au stress. En se documentant, j’ai découvert que le CBD pouvait dans bien des cas aider sur ces différents points.

Entrepreneur passionné, Alexandre vivait quant à lui à Los Angeles lorsque les Etats-Unis ont progressivement légalisé la vente du CBD. Il a eu un véritable déclic qui a ensuite donné naissance au projet Authentique-CBD. En revenant des États-Unis,  Benjamin lui fait part de sa découverte du CBD lors d’un déjeuner. “C’est un produit que je connaissais déjà outre Atlantique et que je consommais. En étudiant le marché européen et en le comparant au marché américain, nous avons pris la décision de nous lancer dans l’aventure avec pour ambition de devenir un acteur incontournable sur le marché Français.”

L’huile de CBD est issue de l’extraction du chanvre. Ce processus de fabrication permet non seulement d’extraire le CBD mais également les autres cannabinoïdes présents dans le chanvre. La présence de l’ensemble des cannabinoïdes permet ainsi de bénéficier de l’effet d’entourage, tant convoité par les consommateurs de CBD. D’où l’intérêt de s’assurer de la provenance et de la composition des huiles, car certaines contiennent des composants nocifs et sont fabriquées selon des méthodes douteuses. “Le chanvre que nous utilisons est cultivé de façon raisonnée, suivant un cahier des charges rigoureux, sans pesticide ni engrais chimique dans une ferme Suisse certifiée Biologique. De plus, nous garantissons une huile CBD dite « Broad Spectrum », qui présente toutes les vertus des cannabinoïdes et de l’effet d’entourage, mais 100% légale car sans THC”, préciseAlexandre DUBOS, co-fondateur.

Pour offrir un maximum de sécurité aux consommateurs, notamment concernant le respect de la législation, les huiles sont fabriquées en Europe. L’huile de CBD est très facile à consommer : il suffit de placer quelques gouttes sous la langue, ou même dans une tasse de thé ou de café. Et c’est tout ! Authentique-CBD propose 3 huiles avec des taux de concentration en CBD différents (5, 10 ou 15%). Plus le pourcentage est élevé plus la concentration en CBD est importante. Pour être sûr de ne pas se tromper, il est préférable de choisir le dosage le plus faible. Il est ensuite possible d’augmenter le taux de CBD en fonction des besoins et des ressentis de chacun

Authentique-CBD propose toute une gamme de produits de qualité premium et 100% naturels : les huiles de CBD, les fleurs de CBD et les E-liquides CBD. Tous sont produits en circuit court, afin de sécuriser le processus de fabrication et de diminuer les coûts liés aux intermédiaires. Toutes les fleurs de chanvre sont cultivées par des agriculteurs passionnés, sélectionnés avec le plus grand soin, qui doivent suivre un cahier des charges éthique et qualitatif particulièrement rigoureux. Elles peuvent ainsi bénéficier de la certification BIO, tout comme les huiles. De plus, des tests sont régulièrement réalisés en laboratoire afin de vérifier que les fleurs ne dépassent pas le taux de THC autorisé en France (0,2%). Très dynamique, la société Authentique-CBD compte élargir son offre dès l’année prochaine en lançant de nouvelles gammes de produits : cosmétiques au CBD, infusions au CBD, huiles au CBD pour les animaux…

Site web : https://www.authentique-cbd.fr
Facebook : https://www.facebook.com/Authentique-CBD-101626325068431
Instagram : https://www.instagram.com/authentique.cbd/

Crise sanitaire : action logement se mobilise en faveur des salariés en difficulté

Crise sanitaire : action logement se mobilise en faveur des salariés en difficulté

En cette période de crise sanitaire, économique et sociale liée à la Covid-19, le rôle d’utilité sociale du Groupe Action Logement est renforcé. Depuis le début de la pandémie, en Ile-de-France, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi. Action Logement a mis en place en juin, une aide exceptionnelle au paiement des loyers et des mensualités d’emprunts immobiliers pour soutenir les salariés en chômage partiel ou total.

Action Logement se mobilise afin de venir en aide aux salariés du secteur privé fragilisés par la crise sanitaire : perte d’emploi, promesse d’embauche ajournée, chômage partiel, non renouvellement de CDD. Cette subvention, de 150 euros mensuels, versée aux personnes mises en difficulté par une baisse de revenus liée à la situation sanitaire, vise à lutter contre les loyers impayés ou aider au remboursement de prêts immobiliers. Action Logement a décidé de prolonger l’aide lancée au mois de juin, jusqu’à la fin de la crise sanitaire. Soumis à conditions, ce dispositif s’applique aux salariés en chômage partiel ayant subi une baisse de revenus d’au moins 15% depuis le début de la pandémie. Ils peuvent percevoir une aide jusqu’à 300 euros (aide limitée à 2 mois maximum). Il s’adresse aussi aux salariés ayant perdu leur emploi du fait de la crise sanitaire. Ils peuvent bénéficier d’une aide jusqu’à 900 euros (aide limitée à 6 mois).

Depuis juin dernier, Action Logement en Ile-de-France a distribué près de 23 000 subventions. Les démarches pour bénéficier de cette aide sont entièrement digitalisées sur la plate-forme Action Logement. En cas de difficulté, les personnes éligibles peuvent également se rendre dans une des agences Action Logement en Ile-de-France, uniquement sur rendez-vous.

Depuis plus de 65 ans, la vocation d’Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France, est de faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi.
Action Logement gère paritairement la Participation des Employeurs à l’Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés, de la performance des entreprises et de l’attractivité des territoires. Grâce à son implantation territoriale, au plus près des entreprises et de leurs salariés, ses 18 000 collaborateurs mènent, sur le terrain, deux missions principales.

Construire et financer des logements sociaux et intermédiaires, prioritairement dans les zones tendues, en contribuant aux enjeux d’écohabitat, de renouvellement urbain et de mixité sociale. Le groupe Action Logement compte 500 filiales immobilières dont 51 ESH et un patrimoine d’un million de logements sociaux et intermédiaires.

Sa deuxième mission est d’accompagner les salariés dans leur mobilité résidentielle et professionnelle. Le Groupe s’attache particulièrement à proposer des services et des aides financières qui facilitent l’accès au logement, et donc à l’emploi, des bénéficiaires, qu’ils soient jeunes actifs, salariés en mobilité ou en difficulté.

Plus d’informations ou déposer sa demande en ligne : www.actionlogement.fr@Actionlogement

Pour Bernard Zenou : « la pénurie d’oxygène médical en bouteilles n’est pas une fatalité ! »

Pour Bernard Zenou : « la pénurie d’oxygène médical en bouteilles n’est pas une fatalité ! »

Bernard ZENOU, Président de MEDIGHAM, association internationale des fabricants de générateurs de gaz médicaux pour les hôpitaux, ne cesse d’alerter l’opinion sur cette situation tendue dans le monde, mais pas irrémédiable ! Fondateur et dirigeant de la société NOVAIR, Bernard Zenou milite depuis 35 ans pour imposer la technologie des générateurs, système reconnu et éprouvé, auprès des acteurs de la santé et des hôpitaux. Il s’exprime sur ce sujet dans une tribune libre pour sensibiliser et interpeller les pouvoirs publics.

« La disponibilité de l’oxygène médical dans les établissements de santé devient une préoccupation majeure pour le traitement des patients atteints par la Covid-19. En effet la multiplication des admissions de patients Covid et l’adoption du traitement à haut débit d’oxygène moins invasif, nécessite des quantités d’oxygène multipliées par un facteur de 7 à 10 par rapport à une situation normale.

Aujourd’hui la majorité des hôpitaux sont livrés quotidiennement par camions en oxygène liquide ou en bouteilles à partir de centres de production situés dans des zones industrielles. Ce mode d’approvisionnement montre la dépendance des établissements de santé à une logistique de livraisons poussée à ses limites. Compte tenu des besoins énormes en oxygène médical, les hôpitaux sont approvisionnés par camion cryogénique ou en bouteilles jusqu’à une à deux fois par jour.

Les systèmes évaporateurs qui permettent de réchauffer le liquide pour le transformer en gaz sont également sont poussés au-delà de leur limite d’utilisation nécessitant des dégivrages fréquents. Cette dépendance de l’approvisionnement de l’oxygène à une logistique de livraison montre la fragilité du système. Il suffirait d’une grève, de conditions climatiques exceptionnelles : tempête de neige, inondation qui empêcherait la circulation pour que la vie des patients Covid ou sous respirateurs soit mise en danger.

Il existe pourtant une solution qui permettrait de s’affranchir de ce risque. La production d’oxygène in-situ par générateurs (concentrateurs) d’oxygène PSA qui n’ont besoin que d’une alimentation électrique pour produire de l’oxygène directement utilisable à partir de l’air ambient. Chaque hôpital ou établissement de santé devrait être équipé d’un générateur d’oxygène soit en source première soit en source de secours. »

Qui est Bernard Zenou ?

En plus de l’expérience et de l’expertise dans le domaine des générateur PSA développée au sein de NOVAIR, Bernard Zenou est membre des commissions de normalisation dans le domaine des gaz médicaux aussi bien françaises qu’internationales Afnor S92D et ISO TC121.

Il a été nommé par l’ANSM Expert Ad hoc à la pharmacopée européenne pour l’élaboration de la monographie sur l’oxygène médical produit par générateurs (concentrateurs). Il est membre de la Coalition Every breath Count sous l’égide de l’OMS, le premier partenariat public-privé pour aider les pays sous-développés à lutter contre les ravages de la Covid-19.

Un mot sur Medigham

Medigham est une association internationale à but non lucratif qui réunit les principaux fabricants de générateurs d’oxygène à usage médical ainsi que des experts dans le domaine. Cette association a pour vocation la défense de la solution « production d’oxygène médicale sur site » et de la sécurité du patient. www.medigham.net

A propos de Novair

Fabricant français spécialisé dans les systèmes de gaz médicaux depuis 1977, NOVAIR (Roissy) conçoit, fabrique et exporte dans le monde entier des solutions de production d’oxygène sur site : les générateurs d’oxygène. Cette technologie éprouvée, encore trop peu généralisée au sein des établissements de santé européens, fait ses preuves depuis plus de 20 ans aux quatre coins du globe. Au cœur d’un système complet, ils permettent de produire “in situ”, en toute autonomie et sécurité, l’oxygène nécessaire aux patients. L’hôpital devient alors son propre fournisseur, à partir d’une matière première gratuite, universelle et illimitée : l’air ! En cette période de crise sanitaire majeure, et alors que la disponibilité de l’oxygène médical à l’hôpital devient une question centrale, cette solution fiable, écologique et économique, encore sous- exploitée, représente une alternative majeure pour tous les acteurs de la santé, en pleine conformité avec les exigences médicales et sécuritaires.

Dix bourses attribuées par le Département à de jeunes entrepreneurs engagés

Dix bourses attribuées par le Département à de jeunes entrepreneurs engagés

Dans le cadre du plan de relance en faveur des jeunes valdoisiens, le Département a accordé 10 bourses à impact social et environnemental à des jeunes entrepreneurs valdoisiens de moins de 30 ans. Tous ont été sélectionnés pour bénéficier d’un soutien du Département et d’un accompagnement à la création d’entreprise par les experts d’Initiactive 95. Ces jeunes Valdoisiens ambitionnent de lancer leur entreprise dans des secteurs divers : écologie, cosmétique, aide à la personne, épicerie sociale, santé et sport. Au total, le Département du Val d’Oise investit 60 000 euros dans ces 10 projets de créations d’entreprise.

« Le Val d’Oise est l’un des départements avec la population la plus jeune de France ; 41% de sa population a moins de 30 ans. Pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise, le Département a lancé en 2020 un plan de relance en faveur des jeunes Valdoisiens de 1,4 million d’euros. De nombreux dispositifs ont été mis en place pour les soutenir comme une bourse pour l’entrepreneuriat. Le Département soutient aujourd’hui 13 porteurs de projet valdoisiens de 2000 à 10 000 euros pour la mise en œuvre de 10 projets à impact positif sur notre territoire. Ils bénéficieront également d’un accompagnement par des experts d’Initiactive 95 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

En décembre 2020, les candidats à la bourse pour l’entrepreneuriat engagé ont présenté leur projet au Conseil départemental devant un comité de sélection présidé par Armand Payet, Conseiller départemental en charge de l’Egalité des Chances et des Actions éducatives et citoyennes, et Jocelyne Gantois, Présidente d’Initiactive 95, et composé d’experts du Département dans la création d’entreprise (Chambre de Commerce et d’Industrie du Val d’Oise, Chambre des métiers et de l’Artisanat…).

Liste des 10 lauréats de la bourse pour l’entrepreneuriat engagé :

  • Lavo’Work à Garges-lès-Gonesse
    Leur projet est de faire d’une simple laverie un tiers-lieu où l’on peut aisément combiner deux activités, à savoir laver son linge et rentabiliser le temps pendant cette opération. L’objectif est de créer et d’entretenir un lien social entre les usagers de la laverie. Le Département attribue une bourse de 10 000 euros à Aminata et Rahma Cissokho, porteuses de ce projet de laverie solidaire.
  • Healthy Smoothies à Sarcelles
    Leur projet est de fabriquer des smoothies avec des vélos blendeurs dans un processus écoresponsable. L’objectif est de sensibiliser sur les apports nutritionnels qui ont un impact sur la santé et le bien-être. Il s’agit de sélectionner un packaging bio et compostable, de travailler en circuit court avec des producteurs locaux et également d’utiliser un vélo mixeur pour mixer les fruits sans apport d’électricité. Le Département attribue une bourse de 8 000 euros à Kelly Peronne et Linda Bara, porteuses de ce projet de fabrication de smoothies.
  • La Maison des Femmes à Garges-lès-Gonesse
    Son projet, en lien avec l’association Tiddukla, est de créer un lieu d’accueil qui a pour but d’accompagner et de soutenir les femmes en situation de fragilité. Il s’agit de mettre un réseau de professionnels à leur disposition. Le Département attribue une bourse de 6 000 euros à Malika Hadj, porteuse de ce projet de La Maison des Femmes.
  • Epicerie Solidaire à Argenteuil
    Son projet consiste à créer une épicerie solidaire à destination des plus démunis. L’épicerie proposera des denrées alimentaires tout au long de l’année ainsi que des jouets pour les enfants. Il s’agit de créer un lieu d’accompagnement à l’insertion pour des jeunes de 18 à 30 ans. Le Département attribue une bourse de 6 000 euros à Salomé Luntadila, porteuse de ce projet d’épicerie solidaire.
  • Linnovante à Saint-Ouen-l’Aumône
    Son projet est de créer un atelier de fabrication de maroquinerie en lin. Linnovante s’inscrit dans une démarche d’économie solidaire et responsable avec une utilisation de matières premières végétales biologiques et d’un savoir-faire haut de gamme. Le Département attribue une bourse de 6 000 euros à Deolinda Santos Nunes Lobo, porteuse de ce projet de maroquinerie en lin.
  • Laly à Montigny-lès-Cormeilles
    Son projet est de fabriquer des produits cosmétiques bio et faits maison. L’objectif est de concilier l’écologie, le recyclage et les produits cosmétiques naturels dans une démarche anti- gaspillage, et notamment dans le but de valoriser les produits locaux. Le Département attribue une bourse de 6 000 euros à Leslie Artus, porteuse de ce projet de fabrication de produits cosmétiques.
  • MyRemember
    Son projet est de créer une application d’aide aux personnes souffrantes de la maladie d’Alzheimer. L’objectif est de venir en aide aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer via une application qui les aideraient à se souvenir des tâches basiques du quotidien. Le Département attribue une bourse de 6 000 euros à Heyckel Karmous, porteur de ce projet innovant d’aide à la personne.
  • Dussbar à Bruyères-sur-Oise
    Son projet est de fabriquer des décorations avec des matériaux de récupération issus de la métallurgie. L’idée est de créer des pièces décoratives telles que des lampes, étagères, figurines à base de matériaux de récupération, principalement de pièces automobiles dans une démarche de recyclage artistique. Le Département attribue une bourse de 6 000 euros à Anthonin Dusseaux, porteur de ce projet de fabrication de décorations écoresponsables.
  • Rent-House à Cergy
    Leur projet est de créer une application de location de matériel sportif. L’objectif est de valoriser l’économie circulaire dans le sport au travers la location de matériel de sport d’occasion, avec des prix plus accessibles et une gamme de produits plus larges. Le Département attribue une bourse de 4 000 euros à Rudy Dati et Alexandre Morin, porteurs de ce projet d’application de locations de matériel sportif.
  • Pomme event’s à Cergy
    Son projet est de concevoir et de produire des décorations pour les événementiels avec des matériaux recyclés. L’objectif est de créer des décorations conçues avec un maximum de matériaux de récupération. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises et collectivités. Le Département attribue une bourse de 2 000 euros à Andréa Boulange, porteuse de ce projet de conception de décorations.

 

2021 : la liberté retrouvée ?

2021 : la liberté retrouvée ?

Cette nouvelle année s’amorce sous des auspices mitigés. Souhaitons qu’il s’agisse là de la dernière ligne droite avant une réouverture progressive des lieux de culture, et de loisirs qui nous manquent tant, mais aussi des restaurants, des salles de sport, afin que la vie reprenne un cours normal, que nos entreprises puissent enfin se projeter dans l’avenir. Le Covid risque de nous dicter le tempo quelques mois encore, mais la vaccination permet d’entrevoir une lueur au bout du tunnel. Restons confiants, sachons nous réinventer, positiver… Contact Entreprises souhaite à tous une année 2021 pleine d’espoir et de joie : merci à nos lecteurs et à nos annonceurs de nous rester fidèles : sans eux, le magazine ne pourrait exister ! N’hésitez pas à télécharger le dernier numéro https://bit.ly/3nZfnYD, sorti au moment des fêtes, dont les recettes, suggérées par de grands chefs valdoisiens, restent pleinement d’actualité !